Bienvenue sur le site des peintres bordelais.

Ce site est en cours d'enrichissement, merci pour votre compréhension

Si vous souhaitez m'aider, n'hésitez pas à me contacter

Ce dictionnaire a fait l'objet d'un mémoire de master2 d'histoire de l'art à Bordeaux 3 en juin 2009, Monsieur Dominique JARRASSé étant directeur de recherches.

Pour consulter le dictionnaire, cliquez sur Dictionnaire en haut à droite, puis sélectionnez Peintres ou Critiques d'art etc...

Accueil

SABATTé, Fernand

SABATTÉ (Fernand), Aiguillon le 14/05/1874, décédé, fauché par un camion allemand à Meaux, le
22/10/1940.


Peintre d'architecture, de sujets religieux et de portraits et sculpteur, élève de l'EcBA à Bx puis à
Paris. Il suit les cours de l'atelier Gustave Moreau..
C'est en 1880 qu'il arrive à Bordeaux avec sa mère suite au divorce de ses parents.
En 1895, première exposition au Salon de Paris, Portrait de sa Grand-Mère, acheté par l'État (au
MBA de Bx). Il obtient le Grand Prix de Rome en 1900 avec Un spartiate et l'ilote. Son succès ne
se démentira plus tout au long de sa carrière. De Moreau il n'en retient que le symbolisme mais un
symbolisme ni visionnaire ni pré-surréaliste, il ignore les courants avant-gardistes, il est un peintre
« académique ». Dans la Gazette des Beaux-Arts, Henri Foulon écrit « Sabatté est peut-être le
dernier vestige de l'académisme français du XVIIIé siècle ». Pourtant, des oeuvres comme Aube de
Paix, Inondation de Paris(1910) ou Nu (1930) flirtent avec l'impressionnisme.
Gustave Geffroy écrivait à propos d'une toile exposée au SAF de 1901 :« ...il sait exprimer la
profondeur des édifices, la lumière froide qui va se perdre aux ténèbres des voûtes, la force des
colonnes, et cette fois, avec la Confession, il installe...une humanité curieusement observée dans
son état passif, son habitude, sa fixité »71.
Il a fondé une revue L'Art, revue illustrée et rédigée par les Artistes eux-mêmes aux éditions 

Strifalbos dans les années 30. Il dirigea un atelier à l'ECBa de Paris où Jean Pujol (1899-1986),
Mathilde Arbey (1900-1966), le hongrois Nicolas Schöffer (1912-1992) suivirent ses cours.
Expositions : SAF, Hanoï, Londres, Bruxelles, Gand, Rome...
Musées: Bx MBA, Dijon, Agen, Lisieux, Paris MAM, Petit Palais et EcNSBA, Bucarest Simu.

Ma grand-mère, h/t

 

Bibliographie : BÉNÉZIT 1999, LEON (Paul), Fernand Sabatté in Bulletin de l'Académie des
Beaux-arts, Juillet-décembre 1935, PARAILLOUS (Alain), Portrait d'un peintre prétendument
académique: Fernand Sabatté, Revue de l'Agenais, no 2, Avril 1984, SCHURR et CABANNE
2008.